Comment nVidia et Valve ont porté le moteur de jeu Source sur Linux

En mars dernier, lors de la GDC (Game Developers Conference), nVidia et Valve ont présenté lors d’une conférence les leçons apprises lors du portage du moteur de jeu Source sur Linux avec la sortie de Steam sur cette plateforme récemment.

Ils sont revenus sur les différentes raisons qui ont poussé à faire ce portage: Linux est libre, le pourcentage de gamers augmente, la proximité avec Android, les performances et la sortie de Steam.

On peut retrouver dans cette présentation les outils conseillés pour le développement (SDL, Simple Direct Layer, et l’implémentation du C) et l’analyse des performances CPU (vtune, and Telemetry) et GPU (NVIDIA Nsight, PerfStudio, gDEBugger, CodeXL et ApiTrace).

Ils ont aussi évoqué les contraintes de développement par rapport à Windows: les noms de fichiers sensibles à la casse, la gestion des ports pour les serveurs, la gestion de la souris, du multi-écran ou de l’affichage des polices de caractères.

L’intégralité de la conférence est disponible en PDF (90 pages) sur le site d’nVidia (mirroir sur mon blog) et en vidéo (conférence en anglais):

Auto-reboot d’un Linux après un Kernel Panic

Linux est considéré comme étant très stable, il arrive cependant qu’à cause d’un problème matériel ou logiciel, un kernel panic se déclenche et l’exécution du système d’exploitation s’arrête, obligeant un reboot manuel de la machine.

Il est possible de déclencher un reboot automatique de la machine si celle-ci rencontre un Kernel panic avec deux méthodes différentes:

  1. Ajouter la ligne suivante au fichier /etc/sysctl.conf:
    kernel.panic=X
  2. Exécuter la commande suivante dans un terminal:
    echo « X » > /proc/sys/kernel/panic

(X étant le nombre de secondes avant le reboot automatique)

Accéder à Steam sur Linux sans être inscrit à la bêta

Si vous souhaitez accéder à la bêta fermée de Steam sur Linux sans y être inscrit, une astuce a été postée sur Reddit afin d’accéder tout de même aux jeux de la plateforme.

Dans un terminal, tapez:

  • wget http://media.steampowered.com/client/installer/steam.deb
  • sudo dpkg -i steam.deb
  • S’il vous manque des dépendances, tapez sudo apt-get install -f puis tapez à nouveau sudo dpkg -i steam.deb

A partir de ce moment-la, démarrez Steam normalement (il se peut que le client se mette à jour), et tentez de vous connecter, vous aurez un message comme quoi vous ne pouvez utiliser Steam car vous ne faites pas partie de la bêta fermée:

Ouvrez alors un terminal et tapez la commande suivante:

  • steam steam://open/games

Profitez 🙂

J’attend de tester avec un Ubuntu 32 bits, ça n’a pas l’air de bien fonctionner avec la version 64 bits.

[Video] How Linux is Built

Linux Foundation a publié aujourd’hui un article sur leur blog afin d’expliquer comment Linux est développé. On y apprend que 7800 développeurs venant de 800 entreprises ont participé au Kernel depuis 2005. De plus, l’intérêt de Samsung, Texas Instruments et Broadcom montrent que Linux commence à s’intégrer dans des solutions …

Télécharger et installer une distribution Linux pour le Raspberry Pi

Malgré un léger problème de production (mauvais modèle de prise Ethernet), la nouvelle série de livraison du Raspberry Pi est vraiment attendue (j’en fais partie!). Entre temps, la fondation a mis en ligne trois distributions Linux destinées à être installées sur la carte SD du mini ordinateur:

  • Debian Squeeze (LXDE, Midori et des outils de développements)
  • Arch Linux ARM
  • Fedora 14 Remix

Elles sont toutes téléchargeables ici en DL direct ou torrent.

Pour les installer:

Windows

Utiliser Image Writer pour copier le contenu du fichier .img sur la carte SD

MacOS

Après extraction du zip, exécuter df -h dans un terminal pour connaître le nom de la carte SD (du genre « /dev/disk1 »), et ensuite exécuter la commande suivante en remplaçant avec nom correspondant:

dd bs=1m if=~/Downloads/debian6-17-02-2012/debian6-17-02-2012.img of=/dev/disk1

Linux

Après extraction du zip, exécuter dmesg | tail dans un terminal pour connaître le nom de la carte SD (du genre « /dev/sdc »), et ensuite exécuter la commande suivante en remplaçant avec nom correspondant:

dd bs=1M if=~/debian6-17-02-2012/debian6-17-02-2012.img of=/dev/sdc

Avoir sa propre Seedbox ou gérer de n’importe où ses torrents

Avec la fin de Megaupload, la fin du téléchargement direct est proche et beaucoup de gens commencent à revenir vers le Torrent (moi y compris, mais modérément quand même..) avec une hausse du P2P vue ses derniers jours.

J’ai donc ré-installé µTorrent sur mon PC et j’ai cherché par quel moyen pouvoir lancer des téléchargements sur mon ordinateur ou mon serveur personnel quand je ne suis pas présent chez moi..

En cherchant un peu, j’ai trouvé 4 solutions possibles avec Windows ou Linux:

  • Windows: µTorrent Remote
  • Windows: µTorrent WebUI
  • Serveur Linux (Debian, Ubuntu, …): Transmission
  • Serveur Linux (Debian, Ubuntu, …): TorrentFlux

(suite…)

Importante faille de sécurité sous Linux avec Xorg 1.11

Une importante faille de sécurité vient d’être découverte sur les distributions Linux utilisant le serveur d’affichage Xorg 1.11 (ou supérieur).

En effet, il est actuellement possible avec la combinaison de touches « CTRL + ALT + * (du pavé numérique) » de déverrouiller l’écran de veille de l’ordinateur et se retrouver sur la session de l’utilisateur sans avoir à rentrer de mot de passe. Cette faille est due à la combinaison de touches qui envoie un signal de « kill » au processus de l’écran de veille.

Cette faille est valable avec tous les systèmes existants d’écran de veille (gnome-screensaver, kscreenlocker, slock, slimlock…) sur les distributions contenant la version 1.11 (ou +) de Xorg (Debian Testing, Debian Sid, Gentoo ou Archlinux).

Je viens de faire un test avec une Debian Testing installée à l’instant, voici la vidéo de la faille: