Le FBI va fermer des serveurs DNS corrompus par DNSChanger

En novembre 2011, le FBI a pris le contrôle de serveurs DNS utilisés par DNSChanger, un cheval de troie capable de rediriger les internautes vers des faux sites web, des contenus illégaux ou de pouvoir espionner leurs données.
Le 8 mars prochain, le FBI va procéder à l’extinction des serveurs servant à gérer les requêtes, résultat les ordinateurs étant infectés par le cheval de troie ne devraient plus pouvoir accéder à Internet.
Il a été trouvé des traces du virus sur les ordinateurs de la moitié des 500 plus grosses sociétés au monde et dans 27 agences gouvernementales.
Il se peut que des milliers (voir des millions?) d’internautes soient concernés, on en dénombre 500.000 aux USA par exemple.
Pour vérifier si votre système est infecté par DNSChanger, un site belge est disponible: http://www.dns-ok.be/. Si c’est le cas, un tutoriel est disponible ICI pour remettre en place une configuration DNS de base.

Post-Megaupload: le point sur les autres hébergeurs et les attaques d’Anonymous

Depuis la fermeture de Megaupload par le FBI, le web s’emballe totalement avec les différentes réactions des autres hébergeurs similaires à MU et les attaques du groupe Anonymous (« OMG OMG c’est le chaos! »).
Voici d’abord un résumé de la situation pour les hébergeurs qui stoppent leurs services ou désactivent des options:

  • VideoBB, Videozer: toutes les vidéos ont été supprimées, arrêt prochain des sites?
  • Filesonic: le site a désactivé hier soir les fonctions de partage, les utilisateurs peuvent au moins récupérer les fichiers présents sur leurs comptes
  • Fileserve: 80% des fichiers ont été supprimés, le système de rémunération désactivé et les comptes des uploaders fermés
  • PureVid, MixtureVideo: une grande partie des vidéos ont été supprimées, il faut maintenant être compte prenium pour pouvoir regarder en streaming
  • Filejungle, upload station: similaire à Fileserve, et les IP américaines sont filtrées
  • uploaded.to: filtre les IP américaines
  • Filepost: bannit les comptes qui uploadent des fichiers illégaux

Pour l’instant rien n’a bougé du côté de Rapidshare, Mediafire ou Zippyshare (les deux derniers étant + utilisés pour la musique), mais à l’heure actuelle on est bientôt proche de la fin du téléchargement direct.

Du côté d’Anonymous, la rébellion qui s’orchestre depuis la fermeture de MU se poursuit toujours et le groupe revendique un nombre juste impressionnant d’attaques par DDos, défacages, piratages…

  • DDoS sur les sites du FBI, MPAA, RIAA, Universal Music (com+fr), la SACEM, Hadopi, la Maison Blanche, la police et la justice Néo-zélandaise, Justin Bieber, Disney Store, Vivendi, Sony et plein d’autres sites brésiliens, italiens, français et américains listés ici
  • Le site de la CBS a été hacké et vidé de son contenu
  • Le site de la Vivendi défacé
  • Le site de l’Elysée piraté, des messages apparaissaient dans l’URL de la page d’accueil (msg=Anonymous;msg=We%20Are%20Legion!msg=Sarko%20Sarko%20le%20peuple%20aura%20ta%20peau%20!)
  • Tout le catalogue de SONY disponible sur une seule page regroupant toutes les discographies des artistes SONY en torrent.
  • Les sites de l’Express et iTele se sont pris des DDoS suite à des articles/vidéos critiquant l’opération des Anonymous
  • Et ça va continuer…!

NB: DDoS= attaque par déni de service, en gros un nombre important de requêtes sont envoyées au serveur dans le but de le rendre indisponible.

Megaupload éteint par les fédéraux américains

Cela semblait assez confus tout à l’heure, mais c’est officiel, le célèbre site de partage de contenus Megaupload n’est plus accessible (définitivement ou temporairement, that is the question). En cause, une action des fédéraux américains contre Kim Dotcom, fondateur et patron de Megaupload, ainsi que deux de ses associés qui ont été interpellés en Nouvelle Zélande. D’autres employés sont aussi recherchés actuellement.

L’acte d’accusation reproche à MU la perte de plus de 500 millions de $ de revenus à partir de films piratés et autres contenus partagés illégalement via le site. L’acte a été rendu public il y a quelques heures, et le site a été coupé dans les instants qui ont suivi. Tout cela un jour après la protestation contre la SOPA, mais cet acte n’est pas lié, c’est bien la justice américaine qui a provoqué cela 😉

Mais… comment les USA ont pu fermer le site d’un coup alors qu’il est censé être basé à Hong Kong? La société Carpathia Hosting héberge Megaupload et est localisée en Virginie.

D’après le FBI, Megaupload c’était 150 millions de membres et 50 millions de visiteurs par jour.

Comme le fondateur a été arrêté, il reste quand même très peu probable que Megaupload revienne un jour (et les DNS sont bloqués).

Anonymous a riposté dans les heures suivantes en bloquant fbi.gov, justice.gov, universalmusic.com…

ATTENTION: Le site http://109.236.83.66/ que diffuse Anonymous est un fake.