Réperer les rubriques d’un site avec des marqueurs dans Google Chrome

Quand on navigue sur un site avec beaucoup de contenu (un blog ou la page d’accueil d’un site d’actualité), il est parfois peu clair de distinguer les différentes informations affichées ou d’accéder rapidement à une information.

Avec l’extension Scrollbar of Contents, des marqueurs pour toutes les rubriques ou titres présents sur la page viennent s’ajouter dans la barre de défilement de Google Chrome afin d’atteindre le contenu en un clic.

Exemple avec mon blog:

markers

L’affichage des marqueurs se fait par un clic sur le bouton de l’extension ou il peut être utile de se familiariser avec les raccourcis clavier:

  • Shift-Alt-N : Afficher/cacher les marqueurs
  • Shift-Alt-M: Minimiser/maximiser les marqueurs

Source

Page Monitor: surveiller les changements d’un site web avec une extension Chrome

Il m’arrive des fois de vouloir surveiller des sites internet pour attendre des mises à jour, mises en ligne de billet de concert, changements de prix pour un objet, etc. et être averti à chaque modification. Au lieu de garder plein d’onglets ouverts dans un navigateur et les actualiser manuellement, j’ai cherché un logiciel ou extension de navigateur qui pouvait faire ça à ma place..

Pour répondre totalement à mes attentes, j’ai trouvé l’extension Page Monitor pour Google Chrome.

pagemonitor1

Avec cette extension, vous pouvez surveiller un nombre illimité de pages (totalité ou une partie de la page) avec une comparaison des éléments ajoutés, modifiés ou supprimés. Chaque changement est signalée par une notification sur le bureau et un avertissement sonore.

pagemonitor3
(Nouvel élément en vert, élément supprimé en rouge)

Une faille dans certains navigateurs récents permet au HTML5 de remplir le disque dur à l’infini

Feross Aboukhadijeh, un développeur web, a découvert une faille dans certains navigateurs web récents avec l’utilisation du HTML5 Local Storage qui peut permettre à un site web de charger des données en continu et de remplir le stockage du visiteur sans que celui-ci s’en rende compte!

Grâce au HTML5, il est possible de stocker des données plus importantes que de simples cookies en local sur l’ordinateur.
Actuellement, cette limite est fixée à:

  • 2,5 MB sur Google Chrome
  • 5 MB sur Firefox/Opera
  • 10 MB sur Internet Explorer.

Dans le standard HTML5, il est bien précisé que ce stockage est commun à chaque sous-domaine d’un site. Par exemple, les sites a1.example.com et a2.example.com ont droit uniquement à 5 MB de stockage en local sur Firefox. Sauf qu’aucun navigateur à part Firefox n’a implémenté cette spécificité du HTML5! Les dernières versions de Chrome, Safari (iOS & Bureau), Opera et Internet Explorer sont concernés, mais seront bientôt mis à jour.

Vous pouvez faire le test en allant sur ce site: http://www.filldisk.com/ (ou voir la capture ci-dessous)

filldisk(A noter que Chrome a crashé à ce moment-la, et que j’avais déjà 1,2 GB en moins sur mon disque dur)

Le code source de la page est visible sur Github

Source

Google Chrome 25 ajoute un lanceur de web apps

EDIT: Disponible maintenant dans la version stable, sortie aujourd’hui.

La branche Canary (version 25.0) de Chromium, branche de test de la version bêta de Chrome, vient de voir apparaître un petit utilitaire, déjà présent sur le Chromebook, nommé « Chromium App Launcher ».

Il permet d’accéder directement aux Web Apps de Google Chrome ou de débuter une recherche sans avoir le navigateur déjà ouvert.


Pour l’activer dans Chromium, tapez « chrome://flags » dans la barre d’adresse et activez la fonctionnalité Afficher le lanceur d’applications Google Chrome et redémarrez Chrome pour avoir le lanceur.

Pour gagner encore plus de temps, vous pouvez appeler l’utilitaire avec la combinaison de touches Windows + [Emplacement de l’icône dans la barre des tâches] (dans ma capture, ce serait Windows+2)

Tester ChromeOS dans Ubuntu

Si vous avez envie de tester un peu ChromeOS, réservé pour l’instant aux Chromebooks, Janez Troha a mis un point un paquet DEB qui installe le bureau ChromiumOS et le gestionnaire de fenêtre Aura en plus d’Ubuntu.

Pour ce faire, téléchargez le deb ICI avec la dernière version d’Ubuntu 64 bits (ça ne fonctionne pas encore sur 32 bits pour le moment) et vous pouvez l’installer en ignorant l’avertissement, similaire à Google Chrome.

A la fin de l’installation, exécutez la commande chromeos, le paramétrage linguistique de Chrome OS va démarrer (vous pouvez agrandir la fenêtre) puis vous pourrez ensuite vous connecter avec vos identifiants Google pour retrouver vos fichiers, favoris et paramètres.

Il est aussi possible d’accéder à ChromeOS directement depuis l’écran de connexion en choisissant Chromium OS comme environnement de bureau.

Actuellement l’auteur précise ce qui fonctionne:

  • Connexion avec le compte Google
  • Synchronisation de Chrome
  • Adobe Flash, Java & Google Talk si ils sont installés dans Ubuntu
  • Accélération Hardware
  • Mode tablette
  • 64 bits

Et ce qui ne fonctionne pas:

  • Importer des images
  • Connexion en tant qu’invité
  • Mise à jour automatique
  • Niveau de la batterie
  • Certaines fonctions hardware

Source

Chrome Web Labs, 5 expériences au musée de la science de Londres

Disponible depuis quelques mois, le site Chrome Web Labs permet de tester différentes expériences du musée de la science de Londres depuis son navigateur Chrome.

Au choix:

  1. Orchestra: jouez d’un instrument de musique dans un orchestre composé de plusieurs internautes
  2. Teleporter: téléportez-vous dans différents endroits (boulangerie, musée ou aquarium) à l’aide de caméras à 360° et prenez des photos
  3. Sketchbot: réalisez votre portrait dans le sable à l’aide d’un robot
  4. Data Tracer: découvrez à quelle vitesse l’information transite sur Internet en recherchant une image (localisation par rapport au musée)
  5. Tag Explorer: découvrez la location en temps réel des visiteurs du site et du musée

Chrome Web Lab