XBMC 12 Frodo est disponible

L’équipe développant le Media Center gratuit XBMC vient d’annoncer la disponibilité de la version 12, surnommée « Frodo ».

xbmc1

Les nouveautés et améliorations:

  • Support de l’audio HD (DTS-MA & Dolby True-HD)
  • LIVE TV et support du PVR
  • Décodage des vidéos h.264
  • Support du 64 bits pour OSX
  • Versions pour le Raspberry PI et Android
  • Amélioration du support d’AirPlay et des contrôleurs pour Windows
  • Ajout de filtres dans la bibliothèque
  • Partage UPnP amélioré

Télécharger (Windows)

Télécharger (OSX)

xbmc2

Ce qu’il faut savoir sur MEGA

mega

Après des semaines de teasing sur Twitter, Kim Dotcom vient d’ouvrir l’accès à son nouveau service d’espace de stockage MEGA aujourd’hui à 18h48. Même si l’accès au site est difficile actuellement, voici ce qu’il faut savoir:

Tout d’abord, MEGA n’est pas MEGAUPLOAD, en effet les comptes ont une limite en bande passante sortante (en gros les téléchargements de vos fichiers) et même en prenant l’offre la plus chère (8 TB pour 30€/mois), si vous postez les liens de films ou jeux vidéos sur des forums, votre compte peut se retrouver rapidement bloqué. Pour se faire une idée, si vous mettez un seul film en full HD (10-15 Go environ) sur votre compte, il suffira de 600-700 téléchargements de celui-ci pour bloquer votre compte. Il s’agit bien sur d’une règle pour empêcher le piratage massif… MEGA s’apparente donc plus à un Dropbox-like.

Une option viendra prochainement pour que le téléchargement d’un de vos fichiers n’impacte pas votre bande passante sortante mais celle de la personne qui télécharge.

(suite…)

Accéder à la bêta de Spotify Web

Spotify a annoncé aujourd’hui une bêta fermée pour la version web de son service de streaming qui sera lancée début 2013.

Très rapidement l’URL principale a fuité: http://play.spotify.com mais celle-ci redirige directement vers la page pour télécharger le logiciel.

Cependant, une astuce découverte par Thomas Kjemperud permet d’accéder à la bêta de Spotify Web en cliquant sur ce lien, mais qui requiert la liaison entre le compte Spotify et son compte Facebook.

Accéder à Netflix et Hulu depuis la France!

Netflix et Hulu sont des services de VOD très connus aux Etats-Unis grâce à la richesse du contenu proposé, malheureusement pour nous Européens qui regardent des séries américaines, le service est bloqué hors Etats Unis, la seule solution est donc d’utiliser un VPN payant.

Mais depuis quelques jours, une extension Chrome/Firefox gratuite, nommé Mediahint permet d’éliminer la vérification de la géolocalisation des deux sites et d’y accéder directement!

Comme vous pouvez le voir, j’accède au mois gratuit de Netflix en m’étant inscrit, par contre ça coince sur Hulu car il doit certainement localiser l’origine de la carte bleue. Il serait cependant possible de se créer en compte en utilisant un compte PayPal US.

L’extension permet aussi d’accéder à Pandora, service de web radios en streaming.

Mediahint (accès aux extensions Chrome/Firefox)

Source

Télécharger l’intégralité de Wikipedia en anglais

Si vous avez envie de lire des articles de Wikipedia en mode hors ligne sur votre ordinateur ou d’installer la totalité du site sur les ordinateurs d’une université (par exemple), Wikimedia vient de mettre à disposition une archive complète de la version anglaise de Wikipedia datant de Janvier 2012, dans un fichier OpenZIM de… 9.7 Go!

L’archive n’inclut pas les images (heureusement, sinon elle pèserait déjà environ 100 Go rien qu’avec les miniatures!), mais elle contient toutes les tables, citations et formules mathématiques du site.

Le fichier, créé par Emmanuel Engelhart (le développeur de Kiwix), est téléchargeable via BitTorrent et peut être lu dans plusieurs applications dédiées comme Kiwix (compatible Windows, Linux & Mac).

A noter qu’il existe les versions offline de Wikipedia dans d’autres langues (Russe, Japonais, Italien, Allemand…) dans la bibliothèque de Kiwix.

Source

Tous les poissons d’avril 2012 du web

En ce 1er avril 2012, les grands du web (blogs, journaux, marchands, constructeurs, etc…) n’hésitent pas à piéger les internautes avec des « easter eggs », en voici les meilleurs:

N’hésitez pas à m’en proposer dans les commentaires 🙂

Sécuriser votre connexion internet avec Spotflux

Dévoilé mercredi dernier, Spotflux est un logiciel (le plus simple que j’ai pu tester à l’heure actuelle) pour Windows et MacOS X qui fournit une connexion internet privée et sécurisée, à l’aide de RaptorVPN. Il vous permet d’accéder à tous les services Web, des boutiques en ligne ou les réseaux sociaux, sans craindre de donner des informations privées comme votre historique de navigation ou des identifiants par le biais de votre connexion internet.
Spotflux vous protégera aussi contre les malwares, spywares, virus et diverses menaces venant d’Internet.

Si vous utilisez fréquemment les hotspot WiFi, Spotflux protège votre ordinateur en cryptant votre connexion et vous protège des menaces entrantes.

Télécharger la version PC
Télécharger la version MacOS X
Site officiel

Mise à jour majeure pour le serveur web Apache

Près de 6 ans après la dernière mise à jour majeure (la version 2.2), la fondation Apache Software annonce la disponibilité de la version 2.4 de son serveur web.

Ce qu’il faut retenir de cette mise à jour:

  • Améliorations du noyau (performances)
  • Nouveaux modules (proxy et reverse proxy)
  • Améliorations des modules (proxy, SSL, cache et LDAP)
  • Améliorations des programmes (gestion des fichiers et cache)
  • Modifications concernant les développeur de modules

Le nouveau noyau apporte la gestion des multiprocessus, un nouveau système de journalisation, support du mode asynchrone, des nouveaux réglages de configuration, une utilisation de la mémoire en baisse et surtout des performances améliorées, ce dernier point étant très attendu pour les utilisateurs d’Apache.

Pour faire la mise à jour, il suffit d’attendre la mise à jour des dépôts dans les distributions. Une note a été publiée concernant les changements de configuration à effectuer.

Le FBI va fermer des serveurs DNS corrompus par DNSChanger

En novembre 2011, le FBI a pris le contrôle de serveurs DNS utilisés par DNSChanger, un cheval de troie capable de rediriger les internautes vers des faux sites web, des contenus illégaux ou de pouvoir espionner leurs données.
Le 8 mars prochain, le FBI va procéder à l’extinction des serveurs servant à gérer les requêtes, résultat les ordinateurs étant infectés par le cheval de troie ne devraient plus pouvoir accéder à Internet.
Il a été trouvé des traces du virus sur les ordinateurs de la moitié des 500 plus grosses sociétés au monde et dans 27 agences gouvernementales.
Il se peut que des milliers (voir des millions?) d’internautes soient concernés, on en dénombre 500.000 aux USA par exemple.
Pour vérifier si votre système est infecté par DNSChanger, un site belge est disponible: http://www.dns-ok.be/. Si c’est le cas, un tutoriel est disponible ICI pour remettre en place une configuration DNS de base.