Comment fonctionne Google Glass?

glass
Les lunettes Google Glass Explorer Edition sont disponibles depuis quelques semaines pour les testeurs (chanceux) qui ont été sélectionnés pour participer, et le fonctionnement des lunettes commence à être plus clair.

Utilisation

La vidéo mise en ligne hier par Google explique mieux qu’un long paragraphe:

Les lunettes ne se contrôlent pas qu’avec la voix mais aussi avec un touchpad intégré dans la branche des lunettes.

Caractéristiques

  • Tourne avec une version d’Android 4.0.4
  • Processeur dual core (1 GHz mini) SoC OMAP 4430 de Texas Instruments et 1 Go de RAM
  • Capteur vidéo 720P / photo 5 MP
  • Transmission audio par conduction osseuse
  • 16 GB de mémoire flash (extensible avec Google Drive)
  • Wifi / Bluetooth
  • Batterie pouvant tenir une journée (la prise de vidéos et le chat vidéo diminuent plus rapidement la batterie)

Une application Android: MyGlass

Pour utiliser toutes les fonctions des lunettes Glass, il faut utiliser l’application MyGlass (Play Store) pour envoyer des SMS et utiliser le GPS (puce GPS non incluse dans les lunettes).

myglass

Un code source disponible au téléchargement

Le code source des lunettes est disponible ICI

Des premières vidéos..

Il est possible de voir quelques vidéos prises avec les Google Glass, comme ici en pleine séance de Karting (à regarder en 720p!)

Site officiel

Les poissons d’avril du web, édition 2013

Pour rappel, l’édition 2012 des poissons d’avril du web.
Comme chaque 1er avril, Internet est assez imaginatif dans les nouvelles annoncées, avec des beaux poissons d’avril à la clé.
En voici le meilleur:

Le jour où KDE a failli perdre l’intégralité de ses dépôts GIT

Le 22 mars dernier, KDE est passé pas loin du désastre de l’année quand ils ont failli perdre l’intégralité de leurs dépôts GIT (+ de 1500)…

klogo-official-oxygen-128x128

Dans un article publié sur son blog, Jeff Mitchell a expliqué que vendredi dernier, le serveur hébergeant git.kde.org a du être redémarré pour appliquer des mises à jour de sécurité. Toutes les machines virtuelles se sont éteintes sans problèmes, les mises à jour ont été appliquées et le serveur a été redémarré.

Un problème est apparu lors de l’allumage des machines virtuelles, le système de fichiers (ext4) était entièrement corrompu, qui a du avoir lieu pendant le redémarrage des VMs ou du serveur général. Les développeurs ont voulu vite vérifier les miroirs qui sont utilisés pour gérer la charge de trafic des 1500 dépôts GIT et qui servent de backup du serveur GIT principal, mais chaque miroir était déjà corrompu et il manquait une bonne partie voir tous les dépôts!
(suite…)

Tester la qualité de sa connexion internet avec JDAutoSpeedTester

Il m’est arrivé il y a un moment avec Numéricable d’avoir des énormes dégradations de ma connexion internet le soir aux environs des 22-23h pendant une longue période. Afin de tester sur la longueur la qualité de la connexion internet sur plusieurs facteurs (ping, perte de paquets et download), je m’étais mis en recherche d’un outil permettant d’effectuer plusieurs mesures toutes les X minutes pour être sur qu’il y avait un problème à partir d’une certaine heure chez ce FAI (et résolu très rapidement heureusement!).

J’ai alors trouvé JDAutoSpeedTester (Windows seulement), qui correspondait à mes critères.

Cet outil permet de tester en arrière-plan la qualité de différents éléments de votre connexion internet:

  • Vitesse de téléchargement moyenne d’un fichier test (sur un de vos serveurs ou ceux de la société)
  • Vitesse d’upload moyen d’un fichier test (sur un de vos serveurs ou ceux de la société)
  • Ping sur une IP de référence (DNS de Google par exemple)
  • Jitter (variation du ping)
  • Perte de paquets

Il propose des options très pratiques comme:

  • Vérification si un téléchargement est en cours ou si une application gourmande en ressources est exécutée avant de faire un test (pour ne pas fausser les résultats)
  • Envoi des résultats par mail (un résumé ou suite à plusieurs mauvais tests) ou par FTP
  • Exports des résultats en .CSV

Captures d’écran

jdautospeed1

jdautospeed2

Télécharger JDAutoSpeedTester

Lire des eBook au format PDF, mobi ou ePub sur un Kindle

Ayant acheté récemment un Kindle, je cherchais un utilitaire simple (et gratuit) pour lire tous types de formats sur ma liseuse, ce qui est possible avec Calibre. Voici comment faire:

  • Télécharger Calibre sur le site officiel: http://calibre-ebook.com/ (Windows, OS X ou Linux) et l’installer
  • Au premier lancement, l’assistant de bienvenue va vous demander de sélectionner le modèle de votre liseuse, de configurer le mail Kindle (Amazon.fr -> Votre compte Kindle -> Paramètres de documents personnels) et une boîte mail pour l’envoi de livres sans avoir à connecter la liseuse à votre ordinateur.
  • Il vous sera possible d’envoyer des eBook directement sur l’appareil si celui-ci est connecté
    calibre1
    Ou via le mail Kindle
    calibre2

Galaxy S2: mettre à jour Android vers ICS

S’il y a bien une chose « chiante » (faut dire ce qu’il en est…) avec Android, c’est les mises à jour de l’OS, toujours obligé d’attendre que le constructeur et/ou l’opérateur travaille.. Dans mon cas, j’ai un Galaxy S2 Bouygues et ça fait un bon moment que la mise à jour finale d’Ice Cream Sandwich est arrivée sur le téléphone mais Bouygues ne se décide toujours pas à fournir la mise à jour alors j’ai décidé de faire moi-même la mise à jour du téléphone, et c’est plutôt simple.

/! Attention: cette manœuvre, même si elle est plutôt simple, annule la garantie et n’est pas sans risque de se retrouver avec un téléphone bloqué.

Après avoir sauvegardé vos fichiers et contacts (avec Kies par exemple), je vous recommande d’effacer la mémoire USB du téléphone pour réinitialiser les paramètres des applications et éviter les conflits, via Paramètres -> Stockage -> Formater le stockage USB.

Ensuite, il est obligatoire d’effacer les caches du téléphone:

  1. Éteindre le téléphone
  2. Appuyer sur Volume haut + Bouton Home + Bouton Power quelques secondes
  3. Un menu apparait, sélectionner « wipe data » et « wipe cache »
  4. Redémarrer le téléphone, et à l’écran d’installation, l’éteindre à nouveau pour effectuer la mise jour.

Voici la procédure de mise à jour:

  1. Télécharger la dernière ROM ICS en date pour le Galaxy S2 (consulter ce forum pour voir la dernière ROM en date)
  2. Démarrer le téléphone en mode Odin: volume bas + bouton home + bouton power pendant quelques secondes, à l’écran de choix appuyer sur Volume Haut, vous lirez « Downloading.. Do not turn off target »
  3. Télécharger l’archive d’Odin 3 ICI et l’exécuter
  4. Vérifier que les cases « Auto reboot » et « F. Reset Time » sont cochées (voir capture)
  5. Cliquer sur PDA et sélectionner le MD5 de la ROM (voir capture)
  6. Cliquer sur START et attendre à peu près 3-4 min, tout en suivant l’avancement dans Odin jusqu’à obtenir PASS!
  7. Le téléphone redémarre et Android ICS est installé sur votre Galaxy S2 🙂

 

Télécharger et installer une distribution Linux pour le Raspberry Pi

Malgré un léger problème de production (mauvais modèle de prise Ethernet), la nouvelle série de livraison du Raspberry Pi est vraiment attendue (j’en fais partie!). Entre temps, la fondation a mis en ligne trois distributions Linux destinées à être installées sur la carte SD du mini ordinateur:

  • Debian Squeeze (LXDE, Midori et des outils de développements)
  • Arch Linux ARM
  • Fedora 14 Remix

Elles sont toutes téléchargeables ici en DL direct ou torrent.

Pour les installer:

Windows

Utiliser Image Writer pour copier le contenu du fichier .img sur la carte SD

MacOS

Après extraction du zip, exécuter df -h dans un terminal pour connaître le nom de la carte SD (du genre « /dev/disk1 »), et ensuite exécuter la commande suivante en remplaçant avec nom correspondant:

dd bs=1m if=~/Downloads/debian6-17-02-2012/debian6-17-02-2012.img of=/dev/disk1

Linux

Après extraction du zip, exécuter dmesg | tail dans un terminal pour connaître le nom de la carte SD (du genre « /dev/sdc »), et ensuite exécuter la commande suivante en remplaçant avec nom correspondant:

dd bs=1M if=~/debian6-17-02-2012/debian6-17-02-2012.img of=/dev/sdc

Test et avis Nokia Lumia 800 & Windows Phone 7.5 (Mango)

L’article a mis du temps à venir, voila mon test du Nokia Lumia 800 avec Windows Phone 7.5 (Mango). Dans le cadre du concours « Try and Like it« , j’ai pu tester ce téléphone pendant 3 semaines environ. Petite présentation rapide du téléphone et de l’OS avec mon avis général dessus. Etant donné que je possède déjà un Galaxy S2, je comparerai le Lumia 800 de temps en temps avec celui-ci.

Le Nokia Lumia 800

Un petit récapitulatif des caractéristiques:

  • Système d’exploitation: Windows Phone 7.5 Mango
  • Taille écran: 3.7″ AMOLED Clear Black Display 480×800
  • Connectivité: 3G HSDPA GSM
  • Mémoire: 16Go de stockage, pas de slot micro SD
  • RAM: 512Mo
  • Processeur: 1.4GHz single core
  • Appareil photo: 8 mégapixels, optique Carl Zeiss, autofocus, flash dual LED, capture vidéo 720p avec autofocus continu
  • GPS: A-GPS
  • WiFi: b/g/n
  • Bluetooth: Bluetooth 2.1
  • Connectique: micro USB, jack 3.5mm, micro SIM
  • Poids: 142g
  • Dimensions: 116.5 x 61.2 x 12.1 mm

(suite…)

Le FBI va fermer des serveurs DNS corrompus par DNSChanger

En novembre 2011, le FBI a pris le contrôle de serveurs DNS utilisés par DNSChanger, un cheval de troie capable de rediriger les internautes vers des faux sites web, des contenus illégaux ou de pouvoir espionner leurs données.
Le 8 mars prochain, le FBI va procéder à l’extinction des serveurs servant à gérer les requêtes, résultat les ordinateurs étant infectés par le cheval de troie ne devraient plus pouvoir accéder à Internet.
Il a été trouvé des traces du virus sur les ordinateurs de la moitié des 500 plus grosses sociétés au monde et dans 27 agences gouvernementales.
Il se peut que des milliers (voir des millions?) d’internautes soient concernés, on en dénombre 500.000 aux USA par exemple.
Pour vérifier si votre système est infecté par DNSChanger, un site belge est disponible: http://www.dns-ok.be/. Si c’est le cas, un tutoriel est disponible ICI pour remettre en place une configuration DNS de base.

Avoir sa propre Seedbox ou gérer de n’importe où ses torrents

Avec la fin de Megaupload, la fin du téléchargement direct est proche et beaucoup de gens commencent à revenir vers le Torrent (moi y compris, mais modérément quand même..) avec une hausse du P2P vue ses derniers jours.

J’ai donc ré-installé µTorrent sur mon PC et j’ai cherché par quel moyen pouvoir lancer des téléchargements sur mon ordinateur ou mon serveur personnel quand je ne suis pas présent chez moi..

En cherchant un peu, j’ai trouvé 4 solutions possibles avec Windows ou Linux:

  • Windows: µTorrent Remote
  • Windows: µTorrent WebUI
  • Serveur Linux (Debian, Ubuntu, …): Transmission
  • Serveur Linux (Debian, Ubuntu, …): TorrentFlux

(suite…)