Comment nVidia et Valve ont porté le moteur de jeu Source sur Linux

En mars dernier, lors de la GDC (Game Developers Conference), nVidia et Valve ont présenté lors d’une conférence les leçons apprises lors du portage du moteur de jeu Source sur Linux avec la sortie de Steam sur cette plateforme récemment.

Ils sont revenus sur les différentes raisons qui ont poussé à faire ce portage: Linux est libre, le pourcentage de gamers augmente, la proximité avec Android, les performances et la sortie de Steam.

On peut retrouver dans cette présentation les outils conseillés pour le développement (SDL, Simple Direct Layer, et l’implémentation du C) et l’analyse des performances CPU (vtune, and Telemetry) et GPU (NVIDIA Nsight, PerfStudio, gDEBugger, CodeXL et ApiTrace).

Ils ont aussi évoqué les contraintes de développement par rapport à Windows: les noms de fichiers sensibles à la casse, la gestion des ports pour les serveurs, la gestion de la souris, du multi-écran ou de l’affichage des polices de caractères.

L’intégralité de la conférence est disponible en PDF (90 pages) sur le site d’nVidia (mirroir sur mon blog) et en vidéo (conférence en anglais):

Laisser un commentaire